Enfants à bord

et voyager avec des enfants, comme le font 64% des familles italiennes (données ISTAT), il est nécessaire de les protéger de certains pièges.

En voiture
“Les rhumes de climatisation sont fréquents, explique le pédiatre Marcello Lanari. “La température du climatiseur ne doit pas être inférieure à 22 °C et les évents d’aération doivent être orientés vers le haut. Avant de partir, n’oubliez pas de faire nettoyer les filtres de la voiture, là où se cachent les bactéries. Pendant le voyage, pour éviter que votre enfant ne souffre de la chaleur, il est préférable de le faire boire souvent, d’avoir un parasol et de mettre un coton ou un tissu éponge sur le siège”. “Pour le confort des enfants plus âgés, il est préférable de choisir le siège avec son dossier et son appui-tête : c’est confortable pour faire la sieste, et c’est aussi plus sûr “, explique la pédiatre Sara Spadaro. “L’alternative, pour assurer une position correcte de la tête et du cou, est le coussin annulaire”. Et pour le mal des transports ? S’arrêter et prendre l’air est le meilleur remède. Mais il y a aussi les chewing-gums et les bonbons au gingembre : ils ont une action anti-nausée.

En avion
Le risque que l’enfant contracte des infections respiratoires est plus élevé, car vous voyagez dans un environnement surpeuplé et pressurisé. Précautions ? Gardez toujours une veste à portée de main : dans les avions, il est normal de passer du chaud, lorsque vous êtes à l’arrêt sur la piste, au froid à haute altitude. “Attention aux turbulences soudaines, qui peuvent causer le mal de l’air : pour les contrer, il suffit de donner quelque chose de sec à grignoter, comme des craquelins ou du pain, pour tenir votre estomac à distance “, dit Spadaro. Un remède qui fonctionne aussi pour les maux d’oreilles classiques. “Cela se produit surtout au décollage et à l’atterrissage : le changement de pression crée une dépression atmosphérique dans l’oreille moyenne qui cause de la douleur. Le sucer de la bouteille ou manger un biscuit vous évitera de vous sentir mal à l’aise “, conclut Lanari.

Si le nouveau-né s’en va
“Dès l’âge de 10 jours, tous les enfants peuvent faire un long voyage en voiture, à condition d’utiliser correctement les œufs et les sièges pour enfants “, explique Marcello Lanari. “Jusqu’à 9 kilos, le siège doit être installé dans le sens opposé à celui du déplacement : en cas de collision, la structure squelettique et musculaire du nouveau-né peut être plus endommagée par la ceinture de sécurité que contre le dossier du siège. Je ne recommande pas l’avion avant 3 mois : le bébé ne supporte pas le stress de la pression, des changements de température, des lumières et des bruits forts”.